All Posts By

Bruno Procopio

schubert

SCHUBERT

By | News | No Comments

schubert

Nul besoin d’insister sur ce que la musique fait ici clairement ressortir : si à l’opposé du célèbre « Voyage d’hiver », Schubert avait eu l’idée d’écrire un « Voyage de printemps », il ne fait aucun doute que cette musique s’y prêterait à merveille. Dès les premières notes, cette sonate dépeint un éveil enchanteur au sein d’une nature qui irradie de joie et dont la fraîcheur exulte dans l’œil du voyageur.
Le nouvel album de Ferenc Vizi, pianiste sortira ce vendredi 26 novembre.
Écoutez le premier extrait ici 👇

disques

SCHUBERT

SCHUBERT

Emaho Duo

By | Artistas | No Comments

Maud et Primor tentures rouges PS TIFF

Emaho Duo, Primor Sluchin et Maud Renier

Primor Sluchin, formée à l’école française de la harpe par les plus grands noms de l’instrument, perpétue une tradition faite d’excellence, de virtuosité et de poésie. Inspirée, rigoureuse, explorant sans cesse de nouveaux domaines musicaux, elle donne à entendre une harpe précise, affirmée, pétillante.

Depuis plus de dix ans, Primor Sluchin consacre son énergie au rayonnement de la harpe en Belgique, où elle se produit très régulièrement en concert et en musique de chambre. Son nom est également associé au développement de plusieurs événements et projets artistiques dans ce pays (Master Class, concours, festival, duos).

En 2003, elle intégre l’Opéra Royal de Wallonie en tant que harpiste solo où elle accompagne le développement de cette scène lyrique dont la renommée s’étend jusqu’en Allemagne et aux Pays-Bas.

Son talent et son travail lui ont valu de nombreuses récompenses en France et l’étranger. Ses études au CNSM de Paris ont été couronnées par un premier prix décerné à l’unanimité. Au début des années 2000, elle se voit décerner les premiers prix du Concours international de l’UFAM et du Concours de musique de chambre d’Arles ainsi qu’un prix spécial Spedidam au Concours international de harpe Martine Géliot. En 2002, elle remporte la très disputée bourse Karajan et rejoint l’Orchestre Philarmonique de Berlin sous la direction de Sir Simon Rattle.

Passionnée de pédagogie, habitée par la volonté de transmettre son art, Primor Sluchin a longtemps enseigné en France avant de développer une classe de harpe à l’Académie de Waremme, près de Liège. Depuis 2010, elle co-anime l’association Harpegio qui promeut les jeunes talents de la harpe belge à travers des Master Class réputées et un concours international organisé tous les deux ans au Musée des Instruments de Musique de Bruxelles.

Depuis septembre 2017, Primor Sluchin enseigne au Conservatoire Royal de Liège

Son engagement et son exigence lui valent d’être régulièrement sollicitée par des formations prestigieuses comme l’Orchestre National de Belgique, le Brussels Philharmonic, La Monnaie, l’Orchestre Philarmonique du Luxembourg, l’Orchestre Nuove Musiche, l’Orchestre National d’Ile de France et le Philharmonique de Radio France.

 

Maud Renier est née à Liège (Belgique) en 1989. Elle commence le piano à l’âge de cinq ans et étudie au Conservatoire de Musique de Verviers de 1995 à 2003, puis continue son enseignement de 2002 à 2005 auprès de Mme Longrée-Poumay.
Elle est lauréate de plusieurs concours en Belgique et en France.

De 2005 à 2010, elle poursuit ses études à l’Ecole Normale de Musique de Paris en classe Supérieure avec Mme Victoria Melki, où elle a obtenu le Diplôme d’Enseignement et continué son perfectionnement.

En 2009, elle intègre l’Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie de Namur (Belgique) dans la classe de Roberto Giordano, où elle obtient en 2011 le Diplôme de Master Spécialisé en piano ainsi que le Diplôme d’Agrégation de l’Enseignement Secondaire Supérieur, tous deux avec grande distinction.

Elle obtient en juin 2013 le Master d’accompagnement à l’Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie de Namur avec la grande distinction.

Elle a participé à de nombreuses Master Classes, en France auprès de Pascal Devoyon, Jacques Rouvier, Georges Pludermacher, Bruno Rigutto, Victoria Melki, et en Italie auprès de Leonid Margarius, Roberto Giordano et Franco Scala.

disques

OPERA EMOI

OPERA EMOI

schubert-ferenc vizi

Ferenc Vizi

By | Artistas | No Comments

Ferenc Vizi photo Arthur Forjonel 4

Né en Transylvanie (Roumanie) en 1974, Ferenc Vizi débute ses études de piano dans la classe d’András Körtési dans sa ville natale de Reghin puis rejoint la classe de Gérard Frémy au CNSM de Paris. Il reçoit également les conseils de Cyril Huvé, Jacques Rouvier et de la pianiste Françoise Thinat à l’École Normale de Paris.

Ferenc Vizi se distingue dans plusieurs grands concours internationaux : Saratov en Russie, Hamamatsu au Japon, Rubinstein à Tel-Aviv, et au ARD de Munich, grâce auxquels il bénéficie de nombreux engagements en Amérique du Sud, au Japon, et dans plusieurs pays d’Europe, et d’un enregistrement du 2e concerto de Bartók avec l’orchestre de la Bayerischen Rundfunk sous la direction de Peter Rundel pour la Radio de Munich.

Depuis il se produit en tant que soliste avec des orchestres ou en récital principalement en Europe. Parmi ses partenaires de musique de chambre, on peut retenir Henri Demarquette, Raphaël Perraud, Jean-Marc Phillips-Varjabedian, Alexis Cardenas, Benoit Fromanger et Richard Galliano. Il rejoint Ann-Estelle Médouze et Laura Buruiana au sein du Trio Brancusi en 2014.

Lauréat Juventus dès 1995, Ferenc Vizi est régulièrement invité en France au Théâtre de la Ville et se produit à Radio France, au Grand Théâtre de Bordeaux, Théâtre de Caen, au Festival de l’Épau, Piano à Riom, Piano à Auxerre, aux Serres d’Auteuil, Piano Passion de Saint-Etienne, au Musée d’Orsay et à l’Opéra comique à Paris, aux Festivals de Nohant, Toulon, Périgord Noir, 1001 Notes, à la Folle Journée de Nantes, Festival de la Roque d’Anthéron, La Chaise Dieu, Piano(s) festival Lille, Festival d’Eté de Toulouse, à Londres au festival It’s all about piano, et dans de nombreuses Scènes Nationales et théâtres de province. Il se produit avec l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre National d’Île de France, l’Orchestre d’Auvergne et l’Ensemble Orchestral des Hauts-de-Seine et interprète le 1er concerto de Tchaikovsky et le concerto de Grieg avec l’Orchestre Philharmonique de Târgu-Mures, où il fait ses études, en tournée en France au Pin Galant de Mérignac, Palais Neptune de Toulon, au Cratère d’Alès et à la Rampe d’Échirolles. En novembre 2018 il interprète le Concerto en Sol de Ravel au Palais de la Culture avec ce même orchestre à Târgu-Mures. Pendant l’été 2016 il interprète pour la première fois les 12 Notations de Boulez au Festival Juventus et remporte un vif succès avec son programme Blue Notes dans plusieurs festivals en France. Après de mémorables Variations Diabelli au Théâtre de la Ville en novembre 2015 il est ré-invité par le Théâtre avec son programme de récital Chimères & Contemplations en janvier 2017. C’est également en 2017 que Ferenc Vizi crée son programme Liszt, Hanover square rooms, Londres, 9 juin 1840 au Festival Berlioz, et qu’il donne un récital au Musée d’Orsay dans le cadre du cycle Degas sur tous les tons. En 2018 il participe à la Folle journée de Nantes et donne un récital au festival Liszt en Provence.

Avec l’ensemble de musique traditionnelle hongrois Cifra, Ferenc Vizi crée le programme Rhapsodies – Liszt et les Tziganes à la Scène nationale de Martigues puis au festival Lisztomanias de Châteauroux. Depuis ce programme a sillonné la France, dernièrement au Théâtre Impérial de Compiègne et aux Opéras de Montpellier et Nancy.

Ferenc Vizi enregistre la Sonate opus 111 de Beethoven et la Fantaisie opus 17 de Schumann pour le label Æon, et Voyage – œuvres de Schubert, Liszt, et Wagner/Liszt pour Satirino records. Au printemps 2013 sort son enregistrement de Rhapsodies, Liszt et les Tziganes pour Satirino records sous le titre de Czardas Fantasy , l’intégrale de l’oeuvre pour violoncelle et piano de Mendelssohn avec la violoncelliste Laura Buruiana chez Coviello Classics, ainsi qu’un album avec la violoniste Elsa Grether dédié à Ernest Bloch sur le label Fuga Libera. Son enregistrement des Variations Diabelli chez Anima sort en novembre 2014, puis Romance oubliée avec la violoncelliste Hermine Horiot sur le label 1001 Notes début 2015. Son enregistrement de la sonate en La majeur D 664 et des Quatre Impromptus D 935 de Schubert pour le label Paraty sort en automne 2021.

disques

SCHUBERT

SCHUBERT