All Posts By

Bruno Procopio

Durin_Memoir_cinema

Isabelle Durin

By | Artistas | No Comments

Durin_Memoir_cinema

Après  des  études aux  conservatoires  de  Sceaux-Bourg-la-Reine et  du VIème arrondissement  de Paris, Isabelle DURIN  obtient un premier prix  de violon  Médaille  d’or  au  C.N.R.  de Versailles, dans  la classe  du  violoniste   Alexandre  Brussilovsky,  suivi en 1996, d’un premier  prix de  musique de chambre   et  d’un premier prix d’honneur de  violon, dans la classe de Antoine Goulard.

En 1997,  elle  obtient  un premier prix  de  Perfectionnement  de  musique   de  chambre, et  un premier prix  au concours  de musique de chambre  du  Lions’Club  de Mantes   (Val-de-Seine).

En  1997,  Isabelle  DURIN  entre  au C.N.S.M  de  Lyon, dans la  classe  de  Jean Estournet et Kazimierz Olechovski.

En  1999, elle participe à la tournée européenne  du  Gustav Malher Jugend Orchester , sous la direction de Franz Welser-Möst. En 2001, elle obtient le diplôme (D.N.E.S.M.) du C.N.S.M de Lyon, mention Bien. La même année, elle participe à la  Masterclass du violoniste Shmuel Ashkenasi, dans le cadre duSchleswig Holstein Muzik Festival de  Lübeck. En 2003, Isabelle DURIN entre au C.N.S.M. de Paris, dans la classe d’Alain Meunier puis de Michel Strauss, en formation supérieure  de musique de chambre. En décembre 2003, Isabelle DURIN reçoit au Sénat, la Médaille de bronze de la Société d’Encouragement au Progrès. En mars 2004, elle est demi-finaliste au concours international de musique de chambre « Carlo Soliva », en Italie.

Isabelle DURIN  débute son métier d’orchestre au sein de l’ Orchestre Pasdeloup et de l’Orchestre des concerts Lamoureux.

En mai 2003, elle rentre à l’Orchestre National d’Ile-de-France, en tant que tuttiste dans les seconds  puis intègre le rang des  premiers violons.

Les Concerts

Isabelle DURIN donne diverses prestations en récital sonate violon/piano en France et à l’étranger  Depuis Août 2002, elle anime le  festival musical du Château de la Légion d’honneur SEMLH de Pouy-sur-Vannes (Aube), devenues “les Harmonies Estivales” de Villeneuve l’Archevêque (89).

En 2004 et 2006, elle est invitée pour plusieurs concerts à Hanoï (Vietnam) où elle se produit notamment à l’Opéra et à l’Espace centre culturel français.

Depuis la sortie de son CD “Romantisme Hébraïque” avec Michaël Ertzscheid au piano, elle a joué en France, notamment au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme, à la Synagogue ULIF-Copernic, au Mémorial de la Shoah à Paris, au cercle Bernard Lazare de Grenoble, au festival des musiques juives de Carpentras,  ainsi qu’à l’étranger, au Musée Juif de Prague (Synagogue espagnole), au Musée Juif Galicia de Cracovie, avec la collaboration des Centres culturels français de ces deux villes, à Zagreb avec le soutien de la Communauté juive de Zagreb, à Genève (Synagogue Beth Yacov), en Roumanie avec le soutien des instituts français de Cluj et Timisoara et Iasi et  aux Etats_Unis et en Colombie  ( Bogota, Cali, Medellin), dans le cadre des tournées artistiques organisées par la Délégation Générale des Alliances Françaises aux Etats-Unis: ( Puerto Rico, Miami Beach, West Palm Beach).

website

disques

Seuls

Seuls

videos

Mara

Mara Dobresco

By | Artistas | No Comments

Mara

La pianiste roumaine Mara Dobresco se fait très vite remarquer par le public et la critique pour son jeu plein de tempérament, la finesse et l’élégance de son phrasé. Considérée comme une enfant prodige, elle se produit dès ses 11 ans avec orchestre. Lauréate de nombreux concours internationaux, elle est également boursière des Fondations Yamaha, Meyer, Tarazzi et Nadia et Lili Boulanger. Ses nombreux enregistrements lui ont valu des critiques élogieuses de la presse de spécialité qui n’hésite pas à la comparer à Argerich ou Arrau.

Dès lors, elle reçoit les conseils et l’appui de Martha Argerich, Dominique Merlet, ainsi que de Jean-Claude Pennetier et Pierre-Laurent Aimard avec lesquels elle s’est produite en concert à quatre mains.

Elle donne des récitals en France, Roumanie, Espagne, Italie, Allemagne, Autriche Bulgarie, Russie, Argentine, Australie, Japon, et fait ses débuts aux Etats-Unis à Chicago et New York. Parallèlement, elle réalise des enregistrements pour Radio France, la Radio Suisse Romande et la Radio et la Télévision Nationale Roumaine.

Elle est invité par le réalisateur Radu Mihaileanu d’enregistrer la bande son  du film « Le concert »  avec le  21ème Concerto  de Mozart sous la direction de Adrian Prabava.

En France, elle est souvent invitée à jouer en récital ou en musique de chambre avec les meilleurs musiciens de sa génération dans les plus prestigieuses salles comme le Théâtre Mogador, la Cité de la Musique, le Théâtre de Châtelet, le Musée d’Orsay, la Salle Cortot, le Concertgebouw Amsterdam , leThéâtre de la Monnaie et au Bozar à Bruxelles, ainsi que le Grand Théâtre de Provence, le Festival d’Aix en Provence, l’Anniversaire Chopin au Tarmac de Châteauroux et la Salle Pleyel, au Festival de Nohant, au Festival Chopin à l’Orangerie de Bagatelle, au Musée Jacquemart- André, au Festival “Classique au Vert ».

Fervente interprète du répertoire contemporain, elle collabore régulièrement avec de nombreux compositeurs : Philippe Hersant, Franck Villard, Philipe Leroux ou Gyorgy Kurtag ou bien Oscar Strasnoy qui a fait d’elle la dédicataire de plusieurs de ses œuvres. Mara Dobresco s’intéresse aussi à la dramaturgie du geste musical et participe à de nombreux projets basés sur le croisement entre le théâtre, la littérature et la musique.

Elle est membre du Quatuor Face à Face (2 pianos, 2 percussions) fondé il y a maintenant 10 ansqui présente des concerts dans les plus grandes salles, caractérisés par une grande virtuosité, une forte identité et une aura scénique spectaculaire.

Diplômée du Conservatoire de Musique George Enesco de Bucarest (classe Gabriela Stepan) , elle reçoit une bourse du gouvernement français lui permettant de suivre ses études au CNSM de Paris, dans la classe de piano de Gérard Frémy. Elle y obtient le Premier Prix de Piano, le Premier Prix d’Accompagnement vocal et le Prix de Musique de Chambre.

Par la suite, elle intègre la classe de Perfectionnement de piano dans la classe de Theodor Paraschivesco. Mara Dobresco est aussi diplômée d’un Master de Musique Contemporaine au Conservatoire National Supérieur de Musique de Genève.

website

disques

Seuls

Seuls

ob_920b3a_stephane-orlando

Stéphane Orlando

By | Artistas | No Comments

ob_920b3a_stephane-orlando

Depuis ses débuts au piano à sept ans, Stéphane Orlando compose et improvise. Il entre au Conservatoire Royal de Mons à quinze ans et y obtient un premier prix de solfège, de piano et d’analyse-écritures. Ensuite, il se consacre au contrepoint puis à la fugue au Koninklijk Conservatorium van Brussel, et obtient un master en Ecritures. Pendant cette formation, il étudie aussi la musicologie à l’Université Libre de Bruxelles et se spécialise dans les rapports sons/images.En novembre 2001, il devient improvisateur à la Cinémathèque Royale de Belgique où il acquiert une expérience d’accompagnement de plus de 500 films muets.

Aujourd’hui, Stéphane Orlando partage son temps entre son métier de compositeur, ses concerts d’improvisation,  et l’enseignement de l’écriture musicale, de l’improvisation, du piano, de l’histoire de la musique et de l’informatique musicale.

Président de la Société Belge d’Analyse Musicale entre janvier 2009 et mai 2016, il fonde notamment la Biennale d’analyse musicale en 2011. Il préside depuis 2015 le Forum des Compositeurs.

website

disques

Seuls

Seuls

videos

sebastien de brossard

Ensemble Sébastien de Brossard

By | Artistas | No Comments

sebastien de brossard

C’est en 2000 que Fabien Armengaud intègre la Maîtrise du Centre de Musique Baroque de Versailles, grâce à la confiance d’Olivier Schneebeli. Il est d’abord continuiste au sein de cette formation, puis en 2013, il est nommé chef-assistant de la Maîtrise du Centre de musique baroque.

Mais parallèlement à cette carrière, Fabien Armengaud souhaitait poursuivre le travail de redécouverte de compositeurs baroques injustement oubliés, qu’il avait commencé en 1999, avec la complicité de la flûtiste Maud Caille. Ils avaient d’ailleurs enregistré, en 2001 et 2003, deux disques pour le label Arion :

Le premier consacré à Louis-Antoine Dornel, Airs, pièces de clavecins et trios, avec la soprano Marie-Louise Duthoit ; le second dédié à Sébastien de Brossard, Cantates spirituelles et trios, avec la soprano Béatrice Mayo-Félip.

Pour concrétiser ses recherches et donner une nouvelle impulsion à son travail, il créé, en 2015, l’Ensemble Sébastien de Brossard.

Le choix de ce compositeur comme figure tutélaire de son ensemble n’est pas anodin.
Brossard fut, pour citer Titon du Tillet, « l’un des plus savants musiciens que nous ayons eus ». Théoricien, collectionneur infatigable de musique française, italienne et allemande dont on disait : « Quand Brossard de son grand nez/Les boutiques a fouillez/Il ne reste rien de Sensez/ Que d’autres voudroient acheter », il fut également humble compositeur.

Outre la musique de Brossard, c’est l’homme qui a tout autant intéressé Fabien Armengaud, ses talents de pédagogue, son travail acharné, sa modestie, et surtout sa curiosité. Car si Brossard a recopié bon nombre de musiques françaises, les musiques allemandes et surtout italiennes tiennent une grande part dans sa collection. Brossard était un passeur. Fabien Armengaud a souhaité que l’esprit et la curiosité infatigable de ce compositeur puissent animer l’Ensemble Sébastien de Brossard et lui permettent de transmettre l’amour de ce répertoire.

Tout en gardant une prédilection pour la musique baroque française, l’Ensemble Sébastien de Brossard souhaite élargir son répertoire à toute l’Europe baroque. Réunissant autour de lui des chanteurs de premier plan, ainsi que des instrumentistes reconnus et renommés, à l’instar du célèbre compositeur et collectionneur, il réalise un travail approfondi de recherche et d’interprétation.

Il aborde ainsi le répertoire baroque pour trois voix d’hommes avec la complicité de grands solistes tels que Jean-François Novelli, Alain Buet et Cyril Auvity, avec lesquels L’Ensemble Sébastien de Brossard vient d’enregistrer un programme de Motets à trois voix d’hommes de Louis-Nicolas Clérambault, pour le label Paraty (sortie à l’automne 2016).

Il s’est produit dans le cadre de la saison de concert de l’Aura des Arts à Aubazine (Corrèze) avec les Leçons de Ténèbres de Couperin, en mars 2016.

Il aborde également la musique italienne avec un très beau programme consacré au cornet à bouquin et la musique allemande avec l’œuvre de Telemann, sans oublier le riche répertoire pour clavecin seul.

 

website

disques

Motets à trois voix d’hommes et symphonies

Motets à trois voix d’hommes et symphonies

videos

Trio Kaldei

Trio Khaldei

By | Artistas | No Comments

Trio Kaldei

Le Trio Khaldei regroupe trois musiciens qu’unit une passion commune de la musique de chambre et, plus particulièrement, des sonorités propres au trio à clavier : la pianiste Barbara Baltussen, le violoniste Pieter Jansen et le violoncelliste Francis Mourey.

Depuis son premier concert, en 2011, le Trio Khaldei est passé du statut de jeune ensemble prometteur à celui de valeur sûre pour les grandes scènes de Belgique. En 2013, il est l’un des six ensembles nominés pour la première édition du concours Supernova. Ces dernières années, le trio s’est produit dans de nombreux centres culturels à travers tout le pays, dans des salles aussi prestigieuses que Bozar (Bruxelles), Amuz (Anvers), De Bijloke (Gand) et le Concertgebouw de Bruges, ainsi que dans de nombreux festivals en Belgique et à l’étranger : Festival des Flandres, Festival 20/21, En Avant Mars, ou encore Spectrum Festival (Slovénie) et Arsana Festival (Slovénie). Le trio a également réalisé plusieurs enregistrements pour Canvas, Klara et la Radio nationale slovène.

Le Trio Khaldei entretient des a nités particulières avec la musique russe de la première moitié du XXe siècle – celle de Chostakovitch en particulier. Des liens qui se retrouvent même dans le nom de l’ensemble, puisque Evgueni Khaldei n’était autre que le photographe o ciel du régime Stalinien qui réalisa des portraits saisissants des principaux artistes russes de l’époque. La quête perpétuelle de vérité, d’intégrité et de nuance qui fut sienne tout au long de sa vie, en cette période trouble, est une grande source d’inspiration pour le trio.

Dans ses programmes, le Trio Khaldei confronte aussi les musiques d’hier avec celles d’aujourd’hui, et les met en dialogue. En regard des plus grands maîtres, il présente au public des compositeurs moins célèbres. Le programmeDebuts propose, outre Chostakovitch et

Sibelius, les trios de Gaspar Cassadó et Gillis Sacré. Dans le programme WWI, les sonates de Debussy et le trio de Ravel sont accompagnés d’un magni que trio d’Enesco.

La musique belge occupe également une place de premier plan dans la programmation du Trio Khaldei. Ainsi retrouve-t-on sur les pupitres des musiciens des pages de Jongen, de Celis, de Van Landeghem et de Brewaeys. En mars 2015, lors des deux concerts qu’il donnait dans le cadre du festival En Avant Mars au Bijloke (Gand), le Trio Khaldei o rait un programme 100 % belge où des œuvres de Buckinckx et Swerts côtoyaient des créations de Ruben De Gheselle, de Mirek Coutigny et de Gillis Sacré.

website

disques

Trio Khaldei / Shostakovich & Prokofiev

Trio Khaldei / Shostakovich & Prokofiev

videos

Pierre Lenert. Juin 2016. Photo Caroline Doutre

Pierre Lenert

By | Artistas | No Comments

Pierre Lenert. Juin 2016. Photo Caroline Doutre

Né en France dans une famille de musiciens, Pierre Lenert a eu comme premier maître son propre père, Jean Lenert. Il entre à 16 ans au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans les classes de Michèle Auclair au violon et de Colette Lequien à l’alto. Il étudie ensuite auprès de Yuri Bashmet en France et avec Hatto Beyerle en Allemagne.

Sa rencontre avec Yehudi Menuhin sera déterminante : sous sa direction, il va interpréter Harold en Italie de Berlioz et le Concerto de Bartok, et devenir soliste de sa Fondation. Pierre Lenert est également Lauréat de la Fondation Philipp Morris, ainsi que de grands concours internationaux : Lionel Tertis (Ile de Mann, Royaume-Uni), Markneukirchen (Allemagne), Maurice Vieux (France).

« Avec Pierre Lenert, la musique monte d’un ton grâce à une interprétation splendide de la part de l’altiste français, sûr, lyrique et capable de doter son phrasé d’une perfection continue. » (El Periodico, Barcelone). Sa carrière internationale de chambriste s’ouvre avec le Festival Marlboro (USA), où il joue aux côtés de ses illustres aînés, Rudolf Serkin, Paul Tortelier, David Soyer et Isidor Cohen. Depuis, il a été l’invité des prestigieux Festivals de Kuhmo (Finlande), G. Enesco (Bucarest), aux BBC Proms Chamber Music (Londres), aux Schubertiades (Autriche), etc. Ses partenaires sont Joshua Bell, Martin Frost, Radovan Vlatkovitch, Augustin Dumay, Isabelle Faust, Hervé Joulain, Viktoria Mullova, Alexandre Tharaud, Cédric Tiberghien, Patrick Messina, Jeff Cohen, Eliane Reyes, Alissa Margulis, Alban Gerhardt, Marie Hallynck, etc. Il est membre du JB Vuillaume String Trio depuis 2005.

« Soliste au talent fou et à la virtuosité sans faille » (Georges Masson, Le Républicain Lorrain), Pierre Lenert est invité dans le monde à jouer en soliste : Chine (Pékin), Japon (Tokyo, Nagasaki, Fukuoka), Taiwan, Russie (Moscou), Ukraine (Kiev), Hongrie (Budapest), Roumanie (Bucarest), Allemagne (Sarrebruck), Royaume-Uni (Londres), Italie (Bologne), Belgique (Bruxelles), France ( Paris, Lille, Metz, Strasbourg ) accompagné de remarquables orchestres tels que l’Orchestre de l’Opéra National de Paris, l’Orchestre de la Radio Hongroise, l’Orchestre Philarmonique de Sofia, le Kyushu Symphony Orchestra, l’Orchestre de la Camerata d’Athènes, l’Orchestre du Gran Teatro del Liceo, etc., et sous des directions prestigieuses, telles celles de Armin Jordan, Myung Wung Chung, James Conlon, Philippe De Chalendar, Frédéric Chaslin, Edmond Colomer, Jacques Mercier, Fumiaki Miyamoto, Augustin Dumay, etc.

Passionné très tôt par le répertoire lyrique, Pierre Lenert est, depuis ses 19 ans, Premier Alto Super Soliste de l’Orchestre de l’Opéra National de Paris.

Pierre Lenert est encore Directeur Artistique du Festival International de Musique de Chambre « Sérénade » ainsi que du Festival « Le Goût de la Musique ».

En outre, Pierre Lenert accorde une grande importance à la musique d’aujourd’hui. La création de partitions nouvelles lui tient à cœur. Il est dédicataire des œuvres de Michiru Oshima (Concerto pour alto « Voix de la Vie »), Edison Denisov, Thierry Pecou, Graciane Finzi, Marc Bleuse, Antoine Duhamel, Ian Wilson.

Au disque, « son sens naturel du Bel Canto, sa superbe maîtrise instrumentale et la luminosité de ses timbres donnent à chaque pièce charme et éclat… Avec un style élégant, plein de fantaisie et de bonne humeur » (Diapason), sa discographie comporte l’intégrale de l’œuvre pour alto et piano de Henry Vieuxtemps, ainsi que plusieurs disques récital consacrés à la musique de Carl Reinecke, Niccolo Paganini, Félix Mendelssohn, Georges Enesco, Jean Françaix, et Darius Milhaud.

Pierre Lenert joue actuellement le magnifique alto de Jean-Baptiste Vuillaume de 1865, « Comte Cheremetièv ».

website

disques

Paganini’s Complete Caprices / Trascribed for Viola by Pierre Lenert

Paganini’s Complete Caprices / Trascribed for Viola by Pierre Lenert

videos

RPharo_jpeg

Robin Pharo

By | Artistas | No Comments

RPharo_jpeg

Robin Pharo a étudié la viole de gambe avec Jean Louis Charbonnier, Caroline Howald, Ariane Maurette puis avec Christophe Coin au CNSMD de Paris. Il est aujourd’hui membre fondateur de l’Ensemble Nevermind avec qui il remporte le 3ème prix ainsi que le prix spécial du festival à la Van Wassenaer Competition d’Utrecht. En 2015, Nevermind est invité à se produire partout en Europe, en Islande et aux Etats-Unis et enregistre pour le label Alpha. Robin Pharo a travaillé sous la direction de chefs tels que Sigiswald Kuijken, Paul Agnew ou encore Olivier Schneebeli. Il se produit aux côtés de Benjamin Lazar dans le spectacle L’Autre Monde ou les états et Empires de la lune et a travaillé avec d’autres ensembles comme La Grande Ecurie et la Chambre du Roy (Jean-Claude Malgoire), L’Ensemble Desmarest (Ronan Khalil), L’Ensemble La Rêveuse (Florence Bolton et Benjamin Perrot), L’Achéron (François Joubert-Caillet), l’Ensemble La Tempête (Simon-Pierre Bestion de Camboulas), Vox Luminis (Lionel Meunier), l’Ensemble Gilles Binchois (Dominique Vellard), Le Chœur de Chambre de Namur, La Capella Mediterranea (Leonardo Garcia Alarcon ), etc. … Passionné par son instrument, Robin Pharo improvise et compose depuis toujours. Il a eu l’occasion de jouer avec des groupes comme The Jungles Key et Note Forget The Project. Il collabore avec le chorégraphe Thierry Thieu Niang et élabore la musique du spectacle Au Cœur, à l’affiche du Festival d’Avignon en 2016. Il travaille également avec des compositeurs tels que Philippe Hersant (avec qui il crée la pièce Hypnos), Rika Suzuki, Yassen Vodenitcharov et Jean-Marc Chouvel (avec qui il crée Les Trois ailes du papillon). En avril 2012, il joue en duo avec Bobby McFerrin, au théâtre du Châtelet.

disques

L’Anonyme Parisien

L’Anonyme Parisien

videos

L Ramezan

Layla Ramezan

By | Artistas | No Comments

L Ramezan

La pianiste iranienne Layla Ramezan a toujours cherché à créer des liens entre ses origines persanes et la musique européenne qu’elle côtoie quotidiennement.

Elle commence son éducation musicale et pianistique à Téhéran. Arrivée à Paris en 2000, boursière de la fondation Albert Roussel, elle suit ses études à l’Ecole Normale de Musique de Paris Alfred Cortot, et ensuite en Suisse à l’HEMU de Lausanne où elle obtient deux Masters en interprétation et en accompagnement.
Son goût pour la musique contemporaine l’amène à travailler avec des compositeurs comme Tristan Murail, Luis Naon, Nicolas Bolens et William Blank. Elle se produit aux quatre coins du monde: au Carnegie Mellon Unversity à Pittsburgh, au Royal Irish Academy of Dublin, au festival Les Athénéennes de Genève, au festival Schubertiade de Sion, au Victoria Hall de Genève, au Roodaki Hall de Téhéran, au Hafez Hall de Shiraz, au festival d’Alba en Italie, au Collège des Bernardins à Paris et au Musée Aga Khan de Toronto.

Layla Ramezan est invitée régulièrement comme soliste par des orchestres tels que l’Orchestre symphonique de Téhéran et l’Orchestre pour la nouvelle musique à Téhéran et elle est Lauréate de la Fondation Engelberts pour l’Art et la Culture en suisse et la Fondation Albert Roussel en France. Ses performances sont diffusées par la Radio France, RFI, Radio Suisse Romande, NPO Radio Néerlandais, CBC Radio Canada.

Elle a été membre du jury de la 10ème édition du festival national de musique pour les jeunes de Téhéran, et fondatrice et directrice artistique du « Barbad Piano Prize » à Shiraz. Actuellement elle prépare l’enregistrement de 4 CD d’un projet intitulé 100 ans de musique iranienne pour le piano avec le label Paraty Productions distribué par Harmonia Mundi dont le premier volume est sorti en janvier 2017.

website

disques

Layla Ramezan plays 100 Years of Iranian Piano Music

Layla Ramezan plays 100 Years of Iranian Piano Music

videos

AAder

Alice Ader

By | Artistas | No Comments

AAder

Premier Prix à l’unanimité du CNSM de Paris où elle a reçu les enseignements de Genevieve Dehelly et Jacques Février, lauréate du Concours International Marguerite Long en 1967, Alice Ader entre à l’Akademie für Musik und Darstellunde de Vienne en Autriche, dans la classe de Bruno Seidlhofer. Elle y obtient, en 1970, le Reifeprüfung avec les félicitations du jury.

Soliste des radios et télévisions Radio France, BBC, Radio Lisbonne et BBC Canada, entre autres, Alice Ader a joué en récital et avec orchestre dans les salles les plus prestigieuses d’Europe: Mozarteum, Konzerthaus (Vienne), Gulbenkian, Théâtre St Louis (Lisbonne) Gaveau, Châtelet, Théâtre des Champs Elysées, Salle Messiaen (Radio France), La Monnaie (Bruxelles), Musée des Beaux Arts (Madrid), Wigmore Hall (Londres), Philharmonie de Saint Pétersbourg, Düsseldorf, Prague, Budapest, Moscou…

Ces dernières années, elle s’est principalement consacrée à des enregistrements discographiques qui ont été unanimement salués par la critique et ont reçu, pour la plupart, les plus hautes récompenses.

Des contacts privilégiés avec les plus grands compositeurs contemporains tels Olivier Messiaen, André Jolivet, Henri Pousseur, Emmanuel Nunes, Maurice Delaistier, Philippe Hersant, qui lui a d’ailleurs dédié son concerto Streams, l’ont amenée à réaliser de nombreuses créations.

Alice Ader renoue dorénavant avec le grand répertoire classique.

website

disques

Música Callada

Música Callada

videos